Tour du monde en solitaire: Gabart continue d'affoler les compteurs

Le navigateur François Gabart (Macif) a signé une nouvelle performance ce dimanche en atteignant le cap Horn en 29 jours et 3 heures, soit avec plus de deux jours d’avance sur le record du tour du monde à la voile en solitaire.

Gabart, parti d’Ouessant (Finistère) le 4 novembre, est arrivé au point le plus austral du continent américain après 29 j 3 h 15 min de navigation, soit 2 j 8 h 15 min de mieux que le temps de référence détenu depuis 2016 par un autre Français, Thomas Coville (31 j 11 h 30 min).

A bord de son maxi-trimaran (30 m de long et 21 m de large), il court après le record du tour du monde en solitaire de Coville (Sodebo), établi le 25 décembre 2016 en 49 j 3 h 4 min.

Prochain défi : remonter l'Atlantique en 20 jours

Pour réussir son challenge, le marin de 34 ans doit désormais remonter l’Atlantique en moins de 20 jours. Il doit passer la ligne au large de Brest avant le 23 décembre à 12h09 (heure française).

Le vainqueur du Vendée Globe 2012/2013 est plutôt bien parti alors qu’il enchaîne record sur record après avoir bénéficié d’une fenêtre météo excellente au départ puis d’avoir descendu l’Atlantique dans des conditions météo impressionnantes.

Avant celui du passage au cap Horn, il a battu le record des 24 heures (851 milles soit environ 1576 km), puis celui du passage au cap de Bonne-Espérance (11 j 20 h 10 min) et au cap des Aiguilles (11 j 22 h 20 min).

Le temps de passage au cap Leeuwin a aussi été amélioré (19 j 14 h 10 min).

Il reste désormais à Gabart 7114 milles (13.175 km) à parcourir dans la partie la plus délicate de la tentative, où son avance peut fondre ou se renforcer.

Commentaires (0)

Pas d\'identifiant