Une éléphante d’Asie meurt à 88 ans, un record de longévité

Une éléphante d’Asie en captivité est morte à l’âge canonique de 88 ans dans l’État indien du Kerala (sud), ont rapporté ce jeudi les propriétaires du pachyderme.

Décorée du titre honorifique de "Gaja Muthassi" ("grand-mère éléphant"), Dakshayani a participé pendant des décennies aux rituels et processions d’un temple hindou dans cette région tropicale de l’Inde.

Elle s’est éteinte mardi après avoir refusé de s’alimenter.

La durée de vie moyenne d’un éléphant d’Asie est de 60 ans, généralement moins pour ceux vivant en captivité.

Le plus vieil éléphant en captivité recensé par le Livre Guinness des records a vécu jusqu’à l’âge de 86 ans et était un éléphant d’Asie mort en 2003 dans un zoo de Taïwan.

Les vétérinaires de Dakshayani avaient introduit ces dernières années des ananas et des carottes dans son régime alimentaire pour améliorer sa santé après qu’elle eut commencé à avoir des difficultés de mouvement, probablement dues à la baisse de sa vision.

Espèce en danger

Ces trois dernières années, elle n’a participé à aucun programme du temple ou événement public.

L’éléphant d’Asie est considéré comme une espèce en danger par l’Union internationale pour la conservation de la nature.

Selon les experts, 15 000 d’entre eux - soit un tiers de leur population restante  - vivent en captivité, dans des conditions parfois exécrables.

L’Inde compte 2 454 éléphants en captivité, selon un décompte publié le mois dernier.

Commentaires (0)

Pas d\'identifiant