Climat : le G20 soutient l'accord de Paris, à l’exception des Etats-Unis

Les membres du G20, à l’exception des Etats-Unis, ont réaffirmé leur soutien à l’accord de Paris sur l’environnement qui vise à contenir le réchauffement mondial, ce samedi dans le communiqué final au terme du sommet de Buenos Aires.

Si les signataires de l’accord de Paris en soulignent le caractère "irréversible", les Etats-Unis rappellent dans un paragraphe distinct qu’ils ont rejeté ce texte, mais disent s’engager en faveur de "la croissance économique, l’accès à l’énergie et la sécurité, en utilisant toutes les technologies et les sources énergétiques disponibles, tout en protégeant l’environnement".

Certains pays émergents estiment avoir besoin de plus de soutien que les pays les plus avancés pour leur transition énergétique.

Des "problèmes commerciaux" mais pas de condamnation du protectionnisme

Les Etats membres du G20 "notent les problèmes commerciaux actuels" dans le communiqué final de leur sommet de Buenos Aires, mais s’abstiennent de toute condamnation du protectionnisme.

Ils soulignent également que le système commercial multilatéral "rate ses objectifs" et "soutiennent la réforme nécessaire de l’Organisation mondiale du commerce", dans cette déclaration âprement négociée, alors que les Etats-Unis multiplient les confrontations avec leurs partenaires commerciaux.

Un G20 "à la hauteur de nos engagements"

Sur le climat, "nous avons eu des discussions intenses. Aucun recul, on a remobilisé fortement les initiatives, a indiqué Emmanuel Macron, depuis l'Argentine. Nous avons eu des discussions pour préparer la COP24 en Pologne, qui se tient à partir de ce dimanche. Nous avons aussi pu clarifier des financements d'aides pour certains pays comme la Turquie."

"Je considère que ce G20 a été à la hauteur de nos engagements", a conclu Emmanuel Macron

"L'Europe a fait entendre sa voix quand elle est ferme et unie", a ajouté le président. L'Europe doit porter plus d'ambitions en matière climatique comme pour le commerce. Il faut que l'Union européenne monte son engagement à la hausse d'ici 2020."

Poutine juge "vraiment nécessaire" de rencontrer Trump

Le président russe Vladimir Poutine a jugé samedi "vraiment nécessaire" d’avoir une "vraie rencontre avec Donald Trump", regrettant que le président américain ait annulé le rendez-vous qui était prévu en marge du G20 à Buenos Aires.

"C’est dommage qu’on n’arrive pas à avoir une vraie rencontre. Je pense qu’elle est vraiment nécessaire", a dit Vladimir Poutine au cours d’une conférence de presse, ajoutant : "J’espère qu’on pourra se rencontrer quand la partie americaine y sera prête".

Commentaires (0)

Pas d\'identifiant