En province aussi, des heurts ont éclaté

En Haute-Loire, la préfecture incendiée

Au Puy-en-Velay, chef-lieu de Haute-Loire et fief du leader de LR Laurent Wauquiez, un cortège composé de gilets jaunes et de militants CGT a forcé les grilles de la préfecture, empilant des pneus devant le bâtiment avant d’y mettre le feu.

Les forces de l’ordre ont dû intervenir ce qui a provoqué des heurts avec une trentaine de personnes.

Des personnes ont "lancé des projectiles enflammés de type cocktail Molotov" qui ont déclenché des feux dans la préfecture et dans d’autres locaux administratifs voisins.

Photo Nicolas TUCAT/AFP Photo Nicolas TUCAT/AFP Photo Nicolas TUCAT/AFPA Bordeaux, heurts entre manifestants et police

Sept personnes ont été blessées, l’une d’elles grièvement à la main, dans des heurts qui ont opposé samedi après-midi à Bordeaux quelques centaines de manifestants aux forces de l’ordre, à l’issue des manifestations des gilets jaunes et des syndicats.

Un noyau dur de plusieurs dizaines de manifestants, certains portant des gilets jaunes, d’autres pas, et les forces de l’ordre, ont alors entamé un face-à-face tendu, échangeant de façon intermittente des jets de projectiles divers, fumigènes, et des tirs de grenades lacrymogènes, grenades de désencerclement et de flashball.

La manifestation dégénère à Saint-Etienne

Un défilé de plus d’un millier de gilets jaunes a dégénéré samedi après-midi dans les rues de Saint-Etienne lorsque des groupes de casseurs ont tenté de pénétrer dans un centre commercial protégé par la police.

Policiers et CRS ont effectué de nombreux tirs de grenades lacrymogènes pour tenter d’éloigner des émeutiers qui tentaient d’entrer dans le centre commercial et leur lançaient des projectiles. Dix personnes ont été interpellées samedi dans la Loire, dont neuf à Saint-Etienne.

A Marseille, le Vieux Port s'embrase

Vingt et une personnes ont été interpellées, notamment pour les pillages d’une boutique de téléphonie et d’une bijouterie ainsi que pour l’incendie d’un véhicule de police sur la Canebière.

Des palissades de chantiers et des poubelles ont également été brûlées. A la gare Saint-Charles, la Fnac a été vandalisée et les décorations de Noël arrachées par 3des casseurs qui n’avaient pas de gilets jaunes".

Photo Guillaume SOUVANT/AFP Photo Guillaume SOUVANT/AFP Photo Guillaume SOUVANT/AFPAffrontements à Tours et Toulouse

De violents affrontements ont éclaté dans le centre de Tours (Indre-et-Loire). Ces débordements ont fait plus de 30 blessés dont un manifestant qui a eu la main arrachée, indiquent la préfecture et les pompiers.

Dans le sud-ouest, des face-à-face tendus ont opposé samedi après-midi des gilets jaunes aux forces de l’ordre à Toulouse, Tarbes et Auch.

A Toulouse, plusieurs centaines de personnes se sont regroupées dès le milieu de la journée, les forces de l’ordre faisant rapidement usage de gaz lacrymogènes en particulier quand les manifestants ont tenté de prendre la direction de la gare SNCF.

A Toulouse, la manifestation a dégénéré en milieu de journée.

Photo Pascal PAVANI/AFP Photo Pascal PAVANI/AFP Dégradations à Charleville-Mézières, Bourg-en-Bresse et Dijon

Des dégradations "importantes" ont été commises samedi à Charleville-Mézières (Ardennes) en marge de la manifestation des gilets jaunes, au cours de laquelle quatre policiers et deux manifestants ont été blessés. Des projectiles, notamment des boules de pétanque, ont été lancés vers les forces de l’ordre.

A Dijon, incendies et dégradations ont été constatés. Sept personnes ont été interpellées dans le centre-ville.

Nombreuses dégradations également à Bourg-en-Bresse, quatre personnes ont été interpellées.

Interpellations en Meurthe-et-Moselle

Dix personnes ont été interpellées samedi en Meurthe-et-Moselle et placées en garde à vue. Ces interpellations ont eu lieu pour outrage, refus de dispersion après sommation, participation avec arme à un attroupement et violence sur personne dépositaire de l'autorité publique, a détaillé un porte-parole de la préfecture.

Les forces de l'ordre sont intervenues à Frouard, Essey-les-Nancy et Houdemont, où des "gilets jaunes" bloquaient l'accès à des zones commerciales.

Aéroports bloqués

A Nantes, la police a interpellé un groupe de personnes qui ont accédé au tarmac de l’aéroport. A Nice également, des gilets jaunes ont bloqué l'accès à l'aéroport

Photo Patrick HERTZOG/AFP Photo Patrick HERTZOG/AFP Photo Patrick HERTZOG/AFPDes gilets jaunes au marché de Noël de Strasbourg

Au marché de Noël de Strasbourg, un homme a été interpellé lorsqu’une centaine de gilets jaunes ont déboulé sur la place Kleber, au terme d’une manifestation marquée par de brèves échauffourées. Le cortège des gilets jaunes s’est joint sur une partie du parcours à une manifestation de la CGT réclamant entre autres une revalorisation du SMIC et d’étudiants étrangers contre la hausse des frais universitaire.

Malgré les débordements constatés, de nombreux gilets jaunes ont mené des actions dans le calme dans plusieurs villes françaises. 

Commentaires (0)

Pas d\'identifiant