Cinq raisons de suivre la 27e journée de Ligue 1

Les matchs de la 27e journée de L1

Samedi

Caen (18e) - Paris Saint-Germain (1er) à 17h
Reims (6e) - Amiens (17e) à 20h
Angers (12e) - Monaco (16e) à 20h

Dimanche

Lille (2e) - Dijon (19e) à 15h
Nice (10e) - Strasbourg (8e) ) 15h
Guingamp (20e) - Nantes (14e) à 15h
Lyon (3e) - Toulouse (15e) à 17h
Marseille (5e) - Saint-Etienne (4e) à 21h

Mardi

Bordeaux (13e) - Montpellier (7e) à 19h

Reporté

Nîmes (11e) - Rennes (9e) à 20h

1) Marseille - ASSE, décisif pour l'Europe

Comme en 2016-2017, l'Olympique de Marseille et l'AS Saint-Étienne bataillent pour l'Europe. Il y a deux ans, les deux équipes se trouvaient à égalité (39 points) à la 5e place après 26 journées. Marseille avait fini par prendre le dessus en atomisant les Verts au Vélodrome (4-0) lors de la 33e journée de championnat.

Les Olympiens avaient bouclé la saison en 5e place, profitant des victoires du PSG en Coupes pour filer en Ligue Europa, tandis que l'ASSE s'était contentée de la 8e place.

Qu'en sera-t-il cette année ? Pour l'instant, avantage aux Stéphanois, 4e avec 43 points, soit deux unités de mieux que les Phocéens.

Mais la dynamique récente penche plutôt en faveur de l'équipe de Rudi Garcia, invaincue depuis quatre matches, alors que Saint-Étienne n'arrive plus à enchaîner deux résultats positifs de suite depuis... la venue de l'OM à Geoffroy-Guichard le 16 janvier.

2) Lyon-Toulouse, du spectacle et des buts

Sur le papier, la rencontre Lyon-Toulouse ne fait pas rêver, d'autant plus que les Lyonnais sortent rarement de grosses performances face aux équipes réputées plus faibles. Mais ce serait une erreur de faire l'impasse dessus.

Pourquoi ? Car il est quasi certain de voir des buts au cours des 90 minutes. Au moins trois, en fait, comme c'est le cas à chaque confrontation entre les deux clubs depuis le début de la saison 2014-2015. La dernière rencontre, au Stadium, s'était soldée sur le score de 2-2 le 16 janvier dernier.

Mais l'issue de la rencontre, si l'on se fie à l'historique des dix dernières années, a de grandes de chances de sourire à l'OL : depuis janvier 2008, le club de Jean-Michel Aulas s'est imposé à dix reprises en onze matches (1 match nul).

Les dix derniers matches entre Lyon et Toulouse

16 janvier 2019 : Toulouse 2-2 Lyon
1er avril 2018 : Lyon 2-0 Toulouse
20 décembre 2017 : Toulouse 1-2 Lyon
12 mars 2017 : Lyon 4-0 Toulouse
29 octobre 2016 : Toulouse 1-2 Lyon
23 avril 2016 : Toulouse 2-3 Lyon
23 octobre 2015 : Lyon 3-0 Toulouse
11 janvier 2015 : Lyon 3-0 Toulouse
16 août 2014 : Toulouse 2-1 Lyon
23 avril 2014 : Toulouse 0 - 0 Lyon 

3) Lille attend le réveil de Nicolas Pépé

Nicolas Pépé, le meilleur buteur lillois (16 buts), n'a plus trouvé le chemin des filets depuis le 1er février. Et depuis, le club nordiste patine. Élimination en Coupe de France à Rennes, nul à domicile contre Montpellier puis à l'extérieur contre Strasbourg, Lille s'essouffle, marque moins et voit sa deuxième place de plus en plus menacée par Lyon.

L'international franco-ivoirien a-t-il la tête ailleurs ? Son nom alimente en permanence la rubrique transferts. Tantôt annoncé au PSG, tantôt envoyé du côté du Bayern Munich, Pépé a peut-être du mal à digérer toute cette agitation.

La venue de Dijon, 19e de Ligue 1, peut le relancer. Les Bourguignons viennent de concéder quatre défaites de suite en Ligue 1 et constituent la victime parfaite pour se relancer. Pépé, lui, se rappellera sans doute le bon souvenir du match aller, où il avait ouvert le score sur penalty avant d'être à l'origine du second but de Luiz Araujo.

4) Et si Guingamp n'était plus lanterne rouge, dimanche soir ?

Guingamp n'avance pas très vite (une victoire sur les cinq derniers matches), mais devant, Dijon et Caen font du surplace. De quoi redonner le moral aux Bretons, qui ont renoué avec le succès contre Angers la semaine dernière.

Cette semaine, c'est un Nantes convalescent qui se rend au Roudourou. De quoi inciter à l'optimisme en Bretagne, d'autant plus que ses rivaux pour le maintien affrontent Lille (Dijon) et Paris (Caen).

En misant sur une défaite des Bourguignons et des Normands, l'équipe de Jocelyn Gourvennec pourrait abandonner sa place de lanterne rouge en cas de victoire face aux Canaris.

Une place que l'En Avant occupe depuis... la 4e journée.

5) Reims vise le onze à la suite

Qui affiche un meilleur bilan que le Stade de Reims sur les cinq derniers matches de championnat ? Personne. Pas même le PSG ! Avec quatre victoires et un nul, les Rémois se sont mis à rêver d'Europe.

Plus fort encore, leur série de dix matches sans défaite, la meilleure de l'élite bien évidemment. Et cela pourrait continuer puisque c'est un mal classé, Amiens, qui se présente au stade Auguste-Delaune samedi soir. 

Attention toutefois, au match aller, le promu rémois avait encaissé une sévère défaite sur la pelouse adverse (1-4). Mais les choses ont bien changé depuis...

La série rémoise

9 décembre : Lille 1 - 1 Reims (17e journée)
15 décembre : Reims 2 - 1 Strasbourg (18e journée)
22 décembre : Reims 2 - 2 Caen (19e journée)
11 janvier : Lyon 1 - 1 Reims (20e journée)
19 janvier : Reims 1 - 1 Nice (21e journée)
26 janvier : Guingamp 0 - 1 Reims (22e journée)
2 février : Reims 2 - 1 Marseille (23e journée)
10 février : Toulouse 1 - 1 Reims (24e journée)
17 février : Reims 2 - 0 Rennes (25e journée)
24 février : Montpellier 2 - 4 Reims (26e journée)

Le classement de Ligue 1

1. Paris SG 68 pts (-1m)
2. Lille 51 pts
3. Lyon 46 pts
4. Saint-Etienne 43 pts
5. Marseille 41 pts
6. Reims 41 pts
7. Montpellier 38 pts
8. Strasbourg 37 pts
9. Rennes 37 pts
10. Nice 37 pts
11. Nîmes 36 pts
12. Angers 33 pts
13. Bordeaux 32 pts
14. Nantes 30 pts
15. Toulouse 28 pts
16. Monaco 25 pts
17. Amiens 24 pts
18. Caen 20 pts
19. Dijon 20 pts (-1m)
20. Guingamp 18 pts

Commentaires (0)

Pas d\'identifiant