Agressé en 2016 pour empêcher une agression, Marin a reçu la Légion d'honneur des mains d'Emmanuel Macron

Marin Sauvajon, accompagné de sa mère, au tribunal de Lyon pour le procès de son agresseur en mai 2018. (Archives) — AFP

Marin, jeune homme qui avait été tabassé en 2016 pour avoir défendu un couple qui s'embrassait et pris à parti par cinq personnes, vient d’être décoré de la légion d’honneur. Plus de deux ans après les faits, il souffre encore de lourdes séquelles et de lésions cérébrales. Pour « cette immense leçon de courage », Emmanuel Macron lui a remis la récompense en mains propres ce vendredi.

Plongé dans le coma durant deux semaines, après avoir notamment été frappé avec une béquille, il s’était réveillé à la grande surprise du corps médical. Son agresseur a été condamné à sept ans et demi de prison en mai dernier.

Ses parents avaient demandé que le jeune lyonnais reçoive la Légion d'honneur, créant dans ce but l’association « La tête haute, je soutiens Marin » et lançant une pétition « Laissé pour mort après avoir défendu des amoureux », qui reçut plus de 80.000 signatures.

Le jeune lyonnais a été récompensé pour « services exceptionnels nettement caractérisés » en recevant l'insigne de Chevalier de la Légion d'honneur le 1er janvier dernier.

Il avait déjà reçu en novembre 2017 la médaille d’or pour actes de courage et de dévouement des mains de Gérard Collomb, à l’époque ministre de l’Intérieur, qui avait sous-entendu que la Légion d’honneur ne tarderait pas à venir. Elle est désormais bien là.

Commentaires (0)

Pas d\'identifiant