Un salarié puni pour 3 minutes de pause déjeuner supplémentaires

Au Japon, on ne plaisante pas avec la discipline. Un salarié de 64 ans de la société des eaux de la ville de Kobé a récemment été sanctionné par son employeur, qui lui reproche d'avoir pris 3 minutes de trop sur ses pauses déjeuner, rapporte The Guardian (en anglais).

Entre septembre et mars 2018, l'homme a en effet quitté 26 fois sur bureau pendant trois minutes pour aller acheter de quoi se sustenter. Trois minutes de trop, selon l'entreprise, puisque prises avant l'heure officielle de sa pause déjeuner. Le salarié a été repéré en train d'acheter un bento, ces coffrets repas typiquement japonais.

Une demi-journée de salaire en moins

L'entreprise a considéré que ces minutes supplémentaires représentaient au total une demi-journée, qu'elle a retirée du salaire du sexagénaire.

L'affaire a fait scandale au Japon, où de nombreuses voix se sont élevées pour contester une décision "absurde" de la part de l'entreprise. Le service des eaux a alors organisé une conférence de presse lors de laquelle un porte-parole a expliqué :

"La pause déjeuner se déroule entre midi et une heure de l’après-midi. Il a quitté son poste de travail avant la pause. Les employés de la fonction publique sont tenus à certaines obligations, il doivent rester concentrer sur leur travail pendant les heures réglementaires".

La compagnie s'est également excusée pour le comportement du fonctionnaire : "Il est extrêmement regrettable qu’un tel scandale ait eu lieu, et nous souhaitons exprimer nos sincères excuses".

Commentaires (0)

Pas d\'identifiant