Un policier refuse de se laisser interpeller par des gendarmes

Alors que les gendarmes venaient l'interpeller à son domicile, un homme, policier de son état, s'est retranché chez lui avant de menacer de se suicider, selon Le Parisien.

Les faits se sont produits sur la commune de Méru (Oise). Jeudi matin, les gendarmes se rendent chez cet homme de 45 ans pour l'interpeller, dans le cadre d'une enquête à caractère sexuel.

Le quadragénaire, en poste en Île-de-France, aurait "omis" de dénoncer des faits d'agressions sexuelles dont serait coupable une femme qu'il fréquente. La victime serait la fille de cette dernière, âgée de 18 mois. 

Avait-il connaissance des faits? C'est pour répondre à cette question que les gendarmes sont venus interpeller le policier. Mais à leur arrivée, il semble nerveux, refuse de les suivre, s'enferme chez lui et "menace d’attenter à ses jours avec un couteau dont il s’est saisi", selon un enquêteur.

Une longue négociation l'amène finalement à se rendre, au terme d'une "interpellation compliquée", selon le procureur de la République.

Laissés libre à l'issue de leur garde à vue, le policier et la jeune femme font l'objet d'une enquête préliminaire afin de poursuivre les investigations.

Commentaires (0)

Pas d\'identifiant