Le mémo très embarrassant du vice-président de Facebook

C'est une note qui tombe très mal pour Facebook. Un mémo interne d'un cadre dirigeant, remontant à deux ans mais publié ce jeudi par Buzzfeed (en anglais), affirme que le réseau social est prêt à tout pour croître, au détriment de ses utilisateurs s'il le faut.

"Il est possible que cela coûte des vies en exposant les personnes au harcèlement, admet ainsi Andrew Bozworth, vice-président de la firme et proche de Mark Zuckerberg. La triste réalité est que nous croyons tellement au rapprochement des individus que tout ce qui peut nous permettre de connecter plus de gens entre eux et le plus souvent possible nous semble de facto bon."

Peut-être que quelqu'un peut mourir dans une attaque terroriste coordonnée à travers nos outils.

En plein scandale Cambridge Analytica, sur fond de fuite massive de données personnelles, le texte a des allures compromettantes. "Je ne suis pas d'accord avec ce message aujourd'hui et je n'étais pas d'accord avec, même quand je l'ai écrit", a dû s'expliquer Andrew Bozworth, qui assure avoir voulu susciter le débat au sein de l'entreprise californienne.

"C'est l'un des mémos avec lequel le plus de gens chez Facebook, y compris moi, sont le plus en désaccord, a réagi de son côté le patron du réseau social. Nous n'avons jamais pensé que la fin justifie les moyens."

Commentaires (0)

Pas d\'identifiant